Sélectionner une page

bandeau_angleterre2014– LC : Je souhaiterais vous poser quelques questions concernant le séjour linguistique que vous avez organisé avec l’association CLD lors du mois de juillet dernier en Angleterre ?

– ND : Avec plaisir, je vous écoute !

– LC : Ma première question portera sur le choix du lieu. Où ce séjour se déroulait ?

– ND : A Southport. Southport est située sur la côte de la mer d’Irlande dans le comté du Merseyside, à (26,6 km) au nord de Liverpool et à (23,8 km) à l’ouest-sud-ouest de Preston. Elle possède la deuxième jetée la plus longue de plaisir balnéaire des îles britanniques, et un parc aquatique. Peuplée de 91.404 habitants, Southport est une destination touristique, un centre important pour les golfeurs britanniques.
Quant à l’école de langues, elle est sise au bord du lac. C’est une très belle structure avec des salles de cours, des salons divers : télévision, billard, ping-pong… et ses salles de sports, ses aires de loisirs et de jeux. Enfin, sa cafétéria.

– LC : C’est un beau cadre que vous décrivez là ! Quel type de public a eu le bonheur d’y aller

– ND : Des adolescents, des jeunes, des adultes ; tous venus pour se perfectionner en anglais. Pour certains c’était vraiment du sérieux, car tout en profitant de leurs vacances, ils étaient là pour préparer des examens d’anglais dont ils auraient besoin pour continuer leurs études. Et… le groupe était très sympathique.

– LC : Ah oui ! Pouvez-vous me parler du programme?

– ND : Si les matinées étaient dédiées à l’étude de l’anglais, les après-midis, elles, étaient consacrées à de très nombreuses activités sportives et culturelles, sur la base des choix des participants. Par exemple : golf, atelier origami, football, vélo, bowling, ballades en bord de mer, dragon boatings, plasworld, visites de musées, et bien sûr du shopping !…
Par contre, lors des week-ends et les mercredis, des excursions étaient programmées pour découvrir des villes riches en patrimoine culturel, et typiques telles : Liverpool, Chester, Londres, Manchester, Llandudno au pays de Galles.

– LC : Véritablement alléchant ! Et pour l’hébergement, où les étudiants logeaient-ils ?

– ND : Dans des familles d’accueil choisies avec soin. Pour les repas, ceux-ci étaient pris le midi à la cafétéria de l’école, et le soir, tantôt à l’école, tantôt chez les familles. Sauf lorsque nous partions en excursion, un paquet lunch était donné à chacun avant le départ, et le soir nous allions parfois au restaurant.

– LC : C’est un séjour bien organisé, dites-moi ! Et revenez-vous chaque année à Southport ?

– ND : Cela fait la quatrième année seulement. Depuis 13 ans nous organisons des séjours en Angleterre. Je suis en relation avec plusieurs écoles et chaque année, nous choisissons toujours ce qu’il y a de mieux pour les étudiants, au niveau qualité de vie, qualité d’enseignement, activités diverses, et sans oublier le prix du séjour…

– LC : Eh oui, c’est important ! Me permettrez-vous de vous poser encore quelques questions plus personnelles… Combien de temps vous faut-il pour préparer un séjour ?

– ND : Une année. Je commence à me renseigner en septembre, puis j’entre en relation avec des écoles que je connais déjà. En principe, en novembre je prends la décision de la destination future. Ce n’est pas toujours facile. Les dates, les prix… La livre sterling étant bien plus élevée que l’euro.

– LC : Quand même, un an ! L’on ne peut se l’imaginer. Et… faites-vous un bilan à la fin de vos séjours ?

– ND : Oui à la fin de chaque session, nous faisons le bilan : avec les enseignants anglais, le directeur de l’école, les enseignants et animateurs français et, également avec les étudiants qui ont participé au cours. Après une écoute attentive de chaque partie, nous essayons toujours d’améliorer l’organisation future, (planning), le contenu (cours, activités) afin de répondre aux attentes et besoins des étudiants. Nous incluons également logements, nourriture

– LC : Quel personnel employez-vous pour ce type de séjour ?

– ND : En général des enseignants ou des animateurs français bilingues ; dans tous les cas, j’essaie de former une équipe qui soit complémentaire sur le terrain et qui ait, une attitude d’écoute, de disponibilité, et des compétences en animations afin de pouvoir mener le projet à bien. De plus, nous bénéficions sur place, des compétences du directeur de l’école de langue assisté des professeurs d’anglais qui assurent les cours et qui, lors de certaines sorties tels musée ou sites historiques, sont présents.

– LC : Encore une question, est-ce un séjour déclaré ?

– ND : Oui, il est déclaré en tant que séjour linguistique, à la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations.)

– LC : Pouvez-vous me préciser si vous acceptez les chèques vacances, les bons CAF ou aides diverses.

– ND : Oui, nous sommes habilités à le faire.

– LC : Auriez-vous la gentillesse de me résumer en une phrase le séjour 2014 ?

– ND : Oui, bien sûr. Nous étions accompagnés d’un groupe d’étudiants agréables, reçus par des familles d’accueils forts sympathiques, et avons pleinement profités des activités riches en découvertes et en émotions. Je pense que c’est un séjour qui restera gravé dans nos mémoires à tous les points de vue.

– LC : Avez-vous quelques photos ?

– ND : Oui, quelques-unes que vous découvrirez ci-dessous.

Interview réalisé auprès de Nicole DENIZOU responsable de l’organisation des séjours.